Le vermicompostage pour un restaurant

Bienvenue à la Fourchette à Bicyclette! 

 

CONTEXTE

La Fourchette à Bicyclette est un restaurant végétarien qui a ouvert ses portes à Ixelles en 2014. Pourquoi ce nom? Parce qu'Alexandra, sa créatrice, avait commencé son activité quelques années auparavant en vélo triporteur électrique dans le quartier européen. L'idée, c'est de proposer du "fait maison", réalisé avec amour et des produits sains.  

L'idée de recycler les biodéchets ne vient pas d'une démarche particulièrement réfléchie: cela semble pour l’équipe comme quelque chose de normal qui coule de source. La mise en pratique pose cependant question.  Le restaurant est en effet assez petit et ne dispose pas d'arrière-cour ou de jardin. Il y a seulement un petit local à poubelles partagé avec les autres habitants de l'immeuble.

Or, avec ses 15 couverts en moyenne le midi et ses 30 à 40 le week-end (le restaurant n'ouvre pas le soir), Alexandra estime sa production de biodéchets à environ 10 kilos par semaine, soit près d'une demi tonne par an.

P1040534.JPG

INITIATIVE

Déjà dans sa manière de cuisiner, la Fourchette à Bicyclette s'efforce de produire le moins d'épluchure possible en valorisant le maximum des légumes.

Alexandra a ensuite décidé de gérer une partie de ces biodéchets grâce à la technique du vermicompostage. La vermicompostière fournie gratuitement pas l'association Worms est installée dans le restaurant, entre les cuisines ouvertes et la salle, visible pas tous les clients. Pourtant, personne ne la remarque, sinon ceux qui savent à quoi ressemble une vermicompostière… 

Sans produire la moindre odeur désagréable, cette vermicompostière ingurgite environ un kilo de fruits et de légumes par jour. A l'intérieur, les vers, les collemboles et les micro-organismes décomposent la matière et produisent du percolat, un engrais liquide très concentré, ainsi que du vermicomposte. 1 part de percolat est dilué avec 9 parts d'eau et est distribué aux clients qui le souhaitent et sert à arroser les plantes de la rue.

Le reste des biodéchets (qui comprennent les serviettes en papier) est mis dans un sac orange collecté par l'Agence Bruxelles Propreté chaque semaine, en même temps que tous les sacs orange des habitants du quartier. Le contenu de ces sacs est biométhanisé à l'usine de Ypres, à 130 kilomètres de Bruxelles.

 

 

ET DEMAIN?

L'équipe de la Fourchette à bicyclette souhaite aller plus loin. Alexandra envisage notamment de remplacer les serviettes de table en papier par de véritables serviettes. Cela impliquerait cependant un travail de nettoyage supplémentaire (interne ou externe) que l'équipe n'est pour l'instant pas prête à prendre en charge. 

Par ailleurs, Alexandra rêve d'un compost de quartier à deux pas de son restaurant où elle pourrait mettre ses biodéchets. En consultant la carte des composts de quartier de l'association Worms, elle n'a pas cependant pas vu de compost à côté de chez elle à qui elle pourrait demander.